La marche : retour aux fondamentaux

Pourquoi ai-je choisi la marche comme outil principal? Plusieurs raisons. En voici quelques unes.

  • Je pratique énormément de sports. Musculation poids du corps, taïchi, roller, danse et marche, bien évidemment. Cette dimension sportive est indissociable de ma personnalité.
  • La marche est simple et accessible à (presque) tous. Une paire de bonnes chaussures, et c’est parti.
  • La marche est un moment de prise de recul utilisé par l’immense majorité des civilisations, à toutes les époques. Les pèlerinages chrétiens, comme Saint Jacques de Compostelle ou Rome, évidemment. Mais les musulmans ont le hadj, les péruviens le pèlerinage du seigneur de Qoyllur Rit’i, les japonais bouddhistes le chemin de Kunisaki, les hindous le Patinettampadi… Et surement bien d’autres encore.
  • La marche permet de se reconnecter à des choses simples. Avoir de bonnes chaussures. Bien respirer. Bien manger. Bien boire. Bien dormir. Écouter son corps. Lorsqu’on ne respecte pas ces règles, la punition arrive vite : on ne peut plus avancer.

Il y a mille utilités à la marche. Et si en plus, on peut joindre le mouvement physique et le mouvement intellectuel grâce au coaching par la marche, pourquoi s’en priver?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *